Qu'est-ce qu'un "hibakusha" ?

Catégorie : Blog

C'est un emprunt linguistique d'origine japonaise qui désigne généralement les victimes des bombardements atomiques d'Hiroshima et Nagasaki les 6 et 9 Août 1945.
Hibakusha (被爆者/被曝者, hi 被 «affecté» + baku 爆 «bombe» ou 曝 «exposition » + sha 者 « personne », soit « personne affectée par la bombe » ou « personne affectée par l'exposition ».
C'est aussi un statut accordé par le gouvernement japonais dont "bénéficient" en 2018 environ 200 000 personnes, survivantes des bombardements de Hiroshiima et Nagasaki.
Ce statut donne droit à des soins gratuits sur présentation d'un carnet de santé qui fait foi. Des pensions mensuelles sont également accordées par l'Etat: d'environs 250 euros par mois pour compenser le coût des soins engendrés par cette exposition aux radiations. A cette pension peut venir s'ajouter une autre d'environs 900 euros par mois pour les personnes qui se trouvaient au moment des explosions à moins de 2 kilomètres des épicentres ainsi qu'à celles qui ont développé un cancer certifié consécutif à ces expositions. 90% des personnes qui ont fait la demande pour obtenir cette pension mensuelle de 900 euros ont été déboutées et de nombreuses procédures de recours contre l'Etat japonais sont encore en cours.
En plus du préjudice subi en matière de santé les "hibakusha" ainsi que leurs descendants ont été discriminés objectivement. Les statistiques prouvent entre autres que parmi eux, les femmes ne se sont pas mariées, que le chômage a frappé leur groupe bien plus que le reste de la population. Certes, ils forment un groupe de pression anti-nucléaire et certains d'entre eux sont invités à raconter leur expérience dans des écoles mais les gouvernements successifs de ces dernières années qui font partie du lobby du "village nucléaire" ne sont pas enclins à écouter leurs revendications qui consistent à demander la destruction des armes atomiques dans le monde et l'arrêt des centrales nucléaires au Japon.
Au moins une personne a subi les 2 bombardements atomiques à 3 jours d'intervalle.
Yamaguchi Tsutomu est un Japonais né le 16 mars 1916 et mort le 4 janvier 2010 d'un cancer à l'estomac à l'âge de 93 ans. Il est la seule personne reconnue comme ayant survécu aux deux bombardements atomiques de Hiroshima et Nagasaki.

Le 6 août 1945, il se rendit à Hiroshima pour un voyage d'affaires, le jour du largage de la première bombe atomique, qui fera, selon le Musée de la Bombe d'Hiroshima, 140 000 morts. Il perd connaissance, a les bras et une partie du visage brûlés au troisième degré, et a temporairement perdu la vue et l'ouïe. Malgré cela Yamaguchi quitta l'hôpital le lendemain. Il revient immédiatement dans sa ville de résidence, à Nagasaki. Le 9 août, celle-ci est à son tour détruite par la seconde bombe atomique. Tsutomu Yamaguchi réchappe à cette attaque, celle-ci ayant fait, selon les mêmes estimations, 70 000 victimes.
S'il a été reconnu hibakusha (« survivant de la bombe ») pour le bombardement de Nagasaki, le gouvernement japonais n'a reconnu que 64 ans plus tard, le 23 mars 2009, qu'il était également une victime de celui d'Hiroshima. Il est la seule personne reconnue comme ayant survécu aux deux explosions nucléaires.